Qu'est-ce que la biométrie ?

Qu'est-ce que la biométrie ?

Grâce à la nouvelle technologie, les méthodes biométriques sont actuellement au service de certains secteurs d'identification judiciaire et administrative. Mais qu'est-ce que la biométrie ?

La biométrie : identification d'une personne

Étymologiquement, la biométrie signifie « mesure du vivant » qui, dans un sens plus étendu, désigne une étude quantitative des êtres vivants, habituellement par des méthodes statistiques. Son usage touche actuellement les techniques de reconnaissance, d'authentification et notamment d'identification.

En effet, chaque personne possède en soi une infinité d'éléments qui lui sont propres et la rendent unique, comme les caractères physiques et comportementaux. Il s'agit entre autres de l'identité individuelle. A l'époque du numérique, ces informations uniques sont captées, numérisées et interprétées par des ordinateurs. Cela permet d'identifier chaque personne avec des moyens communicables et assurés. Les données numériques sont devenues permanentes et exploitables pour une grande utilité au quotidien.

Les données biométriques collectées doivent être universelles chez tous les êtres vivants et uniques pour distinguer une personne d'une autre. Il faut veiller à ce qu'elles soient enregistrables, mesurables et aussi si faire se peut infalsifiables.

Les fonctionnements de la technologie biométrique

Vous pouvez maintenant répondre à la question qu'est-ce que la biométrie ? Mais concernant la technologie biométrique, sachez que plusieurs éléments, dénommés échantillons biométriques, entrent en jeu. Pour les analyses biologiques, il est nécessaire de prélever de l'odeur, du sang, de l'urine, de la salive, du tissu, etc. Les analyses comportementales prennent en compte la dynamique de la signature (la façon de se servir du stylo : vitesse, accélération, pression exercée, inclinaison), la manière d'utiliser un clavier d'ordinateur, la voix, la façon de marcher, etc.

Quant aux analyses morphologiques, il faut collecter des empreintes digitales, du contour de la main, du réseau veineux de doigt, de l'œil ainsi que des traits du visage.

Pour authentifier ou identifier une personne, il suffit de taper un code sur un clavier. On passe par la suite le badge ou le passeport (carte à puce, carte magnétique, etc.). L'échantillon biométrique sert à enrichir la base de données.

Les domaines d'application de la biométrie

Les applications biométriques reposent sur trois objectifs dont le contrôle, l'identification et la recherche de doublons. Dans ce cas, le secteur de l'identification judiciaire est le plus concerné. Les échantillons biométriques utilisés sont les empreintes digitales et génétiques. Bon nombre d'Etats dans le monde exploitent depuis des années les fichiers d'empreintes digitales numérisés pour identifier entre autres un suspect dans le cadre d'une enquête.

L'identification biométrique prend de l'importance également dans des applications de contrôle d'accès. Tel est le cas du contrôle frontalier, de la sécurisation des ressources physiques dans une usine ou un bâtiment stratégique et de la protection de l'accès aux données informatiques.

En termes de techniques biométriques, Semlex (www.semlex-blog.com/albert-karaziwan), un groupe belge, a développé le BNS (Biometric Network System) pour gérer des bases de données applicables à la création d'un Etat Civil et aux documents d'identité et de voyage. BNS est utile pour le recensement de la population, le contrôle d'identité et l'interconnexion avec des systèmes d'information d'autres domaines. Semlex se charge de la mise en place du système et du contrôle qualité.